Chargement
Autour du chienEducation

L’obéissance rythmée

Né dans les pays anglo-saxons, l’obéissance rythmée plus connue sous le nom d’obérythmée est un spectacle canin en musique. Composé d’un enchaînement de figures, cet exercice d’obéissance exécuté dans une ambiance détendue permet de tisser des liens étroits entre maître et chien, qui travaillent les yeux dans les yeux.chien-patte-main

L’obéissance rythmée est une discipline sportive dérivée directement de l’obéissance « classique » et doit être reconnu comme telle. Il ne s’agit pas de chien faisant le « clown » bien au contraire.

French cancan, country ou dance, tous les styles sont permis, pourvu que l’émotion soit au rendez-vous !

Si votre animal sait déjà donner la patte ou faire le beau, c’est un début : l’entraînement peut commencer en encourageant ces postures. Ensuite, votre patience et votre sens du dressage, pour décomposer l’apprentissage des figures, vous permettront de construire des numéros plus élaborés. Au fil des séances se tissera une complicité pleine de gaieté.

Quel chien ?

Tous les chiens peuvent pratiquer l’obéissance rythmée, quels que soient leur gabarit et leurs origines, du Chihuahua au Bouvier bernois.

La joie de travailler avec leur maître motive les plus têtus, comme les Cockers américains ou les Bulls terriers qui répondent avec un entrain merveilleux au dressage.

Quel maître ?

Tous les maîtres à la condition d’être à l’écoute de leur compagnon et de posséder (ou d’acquérir) un comportement obe-rythmee-a-chevalrigoureux. Il faut bien savoir ce qu’on va demander au chien et surtout comment le lui demander.

Soyez patient, progressif et précis dans le geste. Si vous êtes sportif ou doué en danse, cela vous permettra de conduire des réalisations plus spectaculaires. Mais l’émotion peut aussi bien naître dans un numéro de débutants dont la complicité transparaît dans le regard du chien et de son maître.

Certains handicapés font même slalomer leur compagnon entre leurs béquilles.

Pour les enfants, l’obéissance rythmée est une alternative à l’agility qui requiert une rigueur et une concentration qu’ils n’ont pas encore acquis.

A l’adolescence, les jeunes filles enchaînent des numéros sur de la dance, tandis que les personnes âgées peuvent entretenir leur mobilité, stimulées par leur chien.

Les bénéfices

On éduque son chien en s’amusant, à moins que ce ne soit l’inverse…

Le principal intérêt est d’obtenir une obéissance parfaite dans une ambiance détendue.

Rigoureuse sans être barban, l’obérythmée laisse le champ libre à l’imagination et aux rythmes de chacun. Elle permet aussi à certains timides de s’affirmer dans une activité exercée en public.

Les premiers pas 

Les figures que vous pouvez apprendre ensemble n’ont pas de limites. Il y a les classiques, « Tourne ! … Slalom ! … Roule ! » qui constiuent, avec la marche au pied les yeux dans les yeux, le fond de commerce de la discipline. Tout le monde les utilise dans des contextes et des mises en scène variés.

Ensuite libre à vous d’inventer la suite, par exemple, le chien saute sur le dos de son maître pendant qu’il fait ses lacets ou boitent sur commande, d’autre sautent dans un coffre en osier avant de faire des clins d’oeil au public en soulevant et rabatant le couvercle avec leur tête.

En obéissance rythmée, il n’existe pas de figure obligatoire : si votre Bouvier bernois de 50 kilos ne peut pas slalomer entre vos jambes, vous trouverez ensemble les mouvements qui vous conviennent à tous les deux.

Le temps nécessaire à l’apprentissage des mouvements est variable selon les chiens et les maîtres. Quoi qu’il en soit, décomposez toujours bien les exercices et travaillez en courtes séances ( 2 à 5 min, au maximum 15 minutes pour un chien expérimenté).

Une fois que vous serez capables de réaliser plusieurs mouvements enchaînés, vous pourrez introduire de la musique. Au début, il est conseillé de choisir un fond musical entraînant, au rythme régulier, par exemple de la country, de la musique irlandaise ou certaines mélodies électroniques.obe-rythmee-ange

Où pratiquer ?

Vous pouvez bien sûr vous entraîner dans votre salon ou dans votre jardin. Mais l’idéal est de pouvoir le faire dans un cadre d’un groupe. Le travail est alors plus stimulant parce qu’il favorise les échanges d’expérience sur les méthodes de travail, les idées de musique et de chorégraphie.

Lorsqu’on regarde les autres et dès lors qu’on accepte les observations d’un regard extérieur, l’entrainement est souvent plus efficace.

Pour plus d’informations vous pouvez consulter le site : Obé Rythmé.

Laisser un commentaire