Publié le

L’intelligence des chiens

La plupart des propriétaires de chiens prétendent que leur animal est doué d’une intelligence supérieure et tous entreprennent de le prouver par quelque anecdote en ce sens.

Il est très facile de dresser un chien, et ce dressage peut aller très loin parfois, ce qui explique en partie pourquoi les gens prêtent une grande intelligence à leur compagnon. Pourtant, les scientifiques s’empressent toujours de nier toute théorie qui tendrait à indiquer qu’un animal, autre que l’homme, soit intelligent. Ils disent que l’animal apprend des « tours » sous l’effet d’un conditionnement : lorsqu’une action est effectuée, elle provoque une modification directe ou indirecte dans l’environnement de l’animal. L’animal répète cette action si le résultat lui est favorable et il cesse de le faire dans le cas contraire.

L’intelligence peut être définie de diverses façons; selon l’une de ces définitions, ce serait la faculté de reconnaître intellectuellement et de résoudre un problème, puis de réagir physiquement avec rapidité pour mettre en oeuvre cette solution. Ne sommes-nous pas en présence d’une forme d’intelligence lorsqu’un chien parvient à déterminer la manière de tourner une poignée pour ouvrir une porte et pénétrer dans une pièce de la maison? Il suffit assurément d’observer le comportement de chiens de berger lors de concours, et de les voir rassembler des moutons dans des circonstances souvent difficiles, pour ne plus douter du fait que ces chiens sont capables de résoudre avec patience et efficacité un problème dont la majorité des humains auraient été incapable de venir à bout.

Il est difficile non seulement d’établir le degré d’intelligence des chiens par comparaison avec l’homme, mais aussi de déterminer quelles sont les races de chiens les plus intelligentes. La motivation constitue un facteur important dans l’aptitude d’un chien à accomplir toute tâche, et des études menées sur diverses races ont montré qu’il ne semble pas exister de différence marquée dans les capacités intellectuelles des chiens, quelle que soit leur race. Nombreux sont ceux qui pensent que les chiens dotés d’un pedigree sont automatiquement moins intelligents que les bâtards, mais aucune preuve ne vient véritablement corroborer cette croyance d’autant plus qu’il existe de nombreux exemples de chiens de pure race extrêmement brillants et que l’on pourrait dénombrer tout autant de bâtards parfaitement idiots. Les hommes n’ont pas tous les mêmes aptitudes mentales, et il n’y a aucune raison pour que les animaux soient différents d’eux sur ce point.

Les chiens sont à l’évidence soumis à certaines limites intellectuelles; ils ne peuvent parler, par exemple. Il est cependant vrai que certaines races se prêtent à un dressage plus complexe que d’autres, et que l’on peut donc les croire plus intelligentes. Un chien bien entraîné peut réagir si bien à la moindre sollicitation de son maître que l’on pourrait croire qu’il lit dans les pensées de celui-ci.